dessin randonner en famille au LofotenSéjour de 15 jours au Lofoten avec enfants 4/6ans
(et sans voiture!)

Ayant bien profité des infos contenues sur ce site pour préparer notre voyage Norvégien, je vous fais part de notre Retour de Terrain familial. Ceci permettra je l’espère de donner à notre tour quelques infos aux parents qui souhaitent partager un très beau voyage ‘sportif’ dans ces contrées avec leurs enfants.

En bref, OUI des randonnées avec enfants sont largement possibles et excellentes aux Lofoten et ce sans voiture.

Textes et photos de JCB

 

Préambule, Concept du voyage

  • En préalable nous sommes partis une vingtaine de jours fin juillet 2014. Le concept est un voyage itinérant sur les Lofoten en boucle depuis Bodo, en s'appuyant sur différents hébergements pour randonner en étoiles autour, et en utilisant exclusivement les moyens de transports en commun (pied, bus, bateau, avion). Les remarques ci-dessous sont donc toujours relatives à ce concept familial.

  • Concernant le profil de la famille, nous sommes 4 (2 adultes, 2 enfants de 4 et 6ans), pratiquons chacun des sports outdoor en loisir de type Rando, VTT, Trail, Ski, itinérance nature type BUL, bivouac… Donc pas ultra sportif, mais tout de même orienté multisport, nature, montagne, avec connaissance de base en orientation (lecture de carte, suivi d’itinéraire sans balisage, lecture de terrain…) et légèrement rustique si besoin. Les enfants sont élevés dans cette philosophie, avec rando intéressantes de difficultés croissantes (Vosges, Alpes, Corse) depuis leurs 2 ans.


Au jour le jour, itinérance en boucle, rando en étoiles et activités

Itineraire lofoten itinerance

 

 L'itinéraire global est une boucle Bodo - A - Ballstad - Kabelvag - Bodo en s'appuyant sur 5 hébergements pour réaliser les randonnées en étoile sur 3 îles principales des Lofoten.

Pour info, nos journées sont en moyenne de 8h à l'extérieur de l’habitat, donc le temps de rando par jour varie de 8h à 4h suivant les temps d'accès en Bus ou Bateau. Les activités hors rando ont soit permis de jongler avec la météo, soit permis de reposer les petites jambes, soit de remplir les carnets de voyages des enfants.

 JOUR 1: Vols Francfort-Oslo-Bodo. Découverte de Bodo, ville pas si grande en réalité, tout est accessible à pied, y compris l’aéroport. Bus possible pour éviter fatigue des enfants inutiles en milieu urbain.
Randos depuis Bodo;
JOUR 2: Rando de Keiservarden. Mise en jambe, découverte de la Norvège et des chemins peu évidents. Rencontre des Norvégiens éparpillés dans la nature et ce quelques soit l’âge. Cela fait du bien de ne pas passer pour des tortionnaires pour enfants, mais juste pour une famille qui découvre avec ses enfants les beautés de la nature nordique. En Norvège et encore plus dans les Lofoten, le style backpacker, hiker ou IntoTheWild est monnaie courante sans dévisagemment particulier.
JOUR 3: Rando côtière de Bodosjoen. Partie magnifique du littoral sur les rochers, puis un retour un peu trop urbain.
JOUR 4: Transfert par Ferry Bodo-Moskenes, puis Bus vers A. Découverte de A, charmant village de pécheurs reconvertit en village touristique…
Randos depuis A;
JOUR 5: Rando cabane de Munkebu. Belle montée progressive en découvrant 4 lacs les uns au-dessus des autres en gardant toujours la mer en vue ! Deux passages avec cordes lorsque dalle mouillée. De la rando alpine à moins de 300m d'altitude !
JOUR 6: Rando bateau Reinefjord - Bunes. Excellente journée multi activités. Très très dépaysant. A refaire, il aurait fallu monter en haut du Brunakseltinden avant d’aller à la plage.
JOUR 7: Rando lac de Agvatnet. Nous avons compliqué un peu le tour avec passages "sur le fil" à l'aller sur la rive Sud du lac. Très beau lac, sans les nuages joueurs, cela aurait été baignade.
JOUR 8: Transfert en bus de Moskenes vers Leknes puis vers Ballstad. Pique-nique à Leknes en bord de mer.
Randos depuis Ballstad;
JOUR 9: Rando de Kyllingdalen. Une excellente surprise à l'intérieur des terres (merci le site RL), très beau paysage de forêts, lacs... en rupture totale avec le reste des paysages et des autres profils de rando plus alpines.
JOUR 10: Rando côtière vers Brurstolsundet. A l'origine on voulait faire le sommet de Ballstadt, mais la météo humide a rendu la progression dans le chemin côtier très pénible (glissant, technique....) d'où une rando abrégée pour garder les enfants et les oreilles des parents en forme. Cela a permis de visiter le port, les pécheurs…
JOUR 11: Transfert en bus de Ballstad vers Leknes puis vers Kabelvag.
Depuis Kabelvag;
JOUR 12: Aquarium de Storvagan. Vaut le détour, beaucoup de faune à observer dans un bel endroit. Le chemin côtier permet d’y accéder de façon naturelle et sympathique.
JOUR 13: Rando de Tjeldbergtinden. Beau sommet en forme de tente surplombant Svolvaer et offrant une vue à 360° épargnée des nuages. Pente raide à l’Ouest mais quelle vue ! Aller et retour par le bord des divers petits lacs.
JOUR 14: Rando côtière de Storvagan et Orsvag. Pour apprendre aux enfants à trouver et choisir des traces au bord de beaux "fjords"
JOUR 15: Visite du Trollfjorden en bateau. Commercial et décalé du concept ‘seul dans la nature’ mais permet de découvrir les fjords depuis un petit bateau à l’équipage sympathique.
JOUR 16: Rando à Skrova island. Une superbe île aux plages turquoise à 30min de ferry de Svolvaer offrant des magnifiques randos sur une journée et un sommet à couper le souffle. Vaut le détour, peu de gens pensent à y aller (on était que nous 4 à descendre du ferry !), et c'est tant mieux pour les randonneurs hors parcours
JOUR 17: Kayak de mer dans la baie de Orsvagen. Guide de Lofoten Aktiv avec kayak bi-place prenant les familles sans licence de kayak (suffisamment rare en Norvège pour le souligner). Très très dépaysant (et oui encore je sais).
JOUR 18: Rando des lacs de Stor-Kongsvatnet. Excellent arrière-pays pour découvrir les tourbières et les terrains de jeu des collégiens-lycéens de Kabelvag (pas étonnant que les Norvégiens trustent les podiums en orientation et en combiné Nordique)
JOUR 19: 9m Whale ??? before Svolvaer-Bodo flight. En arrivant à l’aéroport plus de 4h avant le vol, le douanier m’explique que j’ai le temps (le reste des passagers n’arrivant que 20min avant décollage) et que dans le fjord à 500m, on peut observer une baleine de 9m. Mon anglais étant perfectible, j’imagine que j’ai mal compris et j’interprète qu’il me parle d’une rando sympa sur un chemin de 9m de large… Arrivé au dit fjord, on aperçoit un attroupement très Lofotonien (au moins 10 personnes sur 50m²) qui observe un bras de mer… et miracle, nous avons pu observer pendant 4h deux baleines qui avaient élues domicile derrière l'aéroport de Svolvaer. Moment magique qui relève des opportunités offertes par les contraintes des bus qui poussent à prendre son temps et à aller au contact des autres. Merci Dame Nature.
JOUR 20: Vols Bodo-Oslo-Francfort, puis retour en France avec les retrouvailles de la civilisation ultra urbanisée. Confrontation traumatisante des extrêmes en 1 journée : Hub aérien surchargé. Autoroute à 4 voies. Courses pour remplir le frigo dans un supermarché de plus de 50m² avec plus de 20 personnes dans le magasin. En moins de 24h, on passe des Bisounours à la Jungle Urbaine ! Vivement le prochain départ.

Mode d’hébergement

4 lieux retenus, 1 hôtel sur le continent puis 3 Rorbuers sur les îles :

Bodo : 2-3 jours sont intéressants pour rentrer dans le voyage, se familiariser avec la Norvège, randonner sur le continent et rencontrer facilement des locaux qui confirment la légende du Norvégien tourné vers la nature et le sport.


A : Clairement typique et sur l’île Moskenesoya la plus ‘Alpine’, mais village un peu trop excentré à mon goût et surtout ravitaillement compliqué à pied (la superette est plutôt à Sorvagen ou Reine, tous 2 plus centraux).
Ballstad : Bonne situation sur l’île Vestvagoya du centre des Lofoten, mais le village étant étendu, bien repérer la superette pour éviter un repas ‘wasa sec’.
Kabelvag : Moins nature que les 2 précédents mais bien situé sur Austvagoya (proche de Svolvaer) et bien desservi en transports et en multi-activités.
Non fait mais à tester : Nous n’avions pas pris la tente et à quelques endroits, nous avons regretté de ne pas tester quelques bivouac sauvage. Mais, quelques épisodes pluvieux de 18h à 8h nous ont confirmés que le choix de la facilité en hébergements n’était pas si mal que cela avec les enfants.

 

Gestion des enfants par les parents ou inversement ?

Comment concilier les attentes, les besoins, les envies des uns et des autres ? Comment faire en sorte que les vacances des parents soient aussi celles des enfants et inversement ? Nous n’avons clairement pas la réponse, mais quelques pistes et idées à partager :

Agrémentez les randos de diverses activités : Récolte de cailloux, coquillages, bout de bois et de feuilles… qui agrémenteront les futurs carnets de voyage. Apprentissages divers de type orientation boussole, lecture de terrain, recherche de marques de sentier, fabrication et entretien de cairns, atelier marche en cordée... Travaillez l’imaginaire, les filles étant très « Reine des Neiges », des discussions avec des Trolls type pierres mouillées avec mousse occupent bien et cassent le rythme. Pas encore essayé, mais le geocatching pratiqué par une autre famille semblait être très mobilisateur. Prendre le bus ou faire des courses dans une supérette peut devenir aux yeux des enfants l’activité phare de la journée ! Les enfants sont étonnants.
Faites participer les enfants à la préparation du voyage et au déroulement de l’itinérance. Un carnet de dessin avec crayons, feutres, ciseaux et colle permet de fabriquer au fur et à mesure de superbes carnets de voyage.
N’enchainez pas que des randos : Cela permet de reposer les jambes et de ne pas rentrer dans une certaine routine. Visite d’aquarium et de village, kayak, bateau, pêche, transfert en bus en se mélangeant à la population…
Tout est-il rose ? Le plus dur à gérer est la charge mentale ponctuelle exigée sur ce type de vacances : les neurones sont parfois bien occupés à gérer l’orientation, faire des choix techniques et le surplus avec la gestions des colères des enfants peut s’avérer ponctuellement compliqué, et plus on a besoin de réfléchir, plus les enfants crient, moins c’est vertueux… Mais avec le recul ce n’est pas pire que de gérer des colères à la maison, donc autant voyager avec les enfants.
N’attendez pas de la reconnaissance des enfants : C’est un peu comme donner de la confiture aux cochons, mais cela permet de planter des petites graines en espérant que plus grands, ils garderont cette envie de pratiquer des sports nature et de découvrir le monde. A court terme et égoïstement, ce concept permet aux parents de se faire des belles vacances en partageant avec ses enfants diverses passions.

Moyens de transport utilisés

Transport en commun très pratique grâce au site 177nordland qui renseigne les horaires, les connections... du vrai multimodal (bus, pied, bateau) et pratique aussi grâce au free wifi régulier (camping, magasin, aéroport, station-service…). Côté financier, les transports sont abordables (64 kroner pour un trajet pour 4 en bus ; 120 kroner pour le ferry pour 4 vers Skrova Island...). Le retour Svolvaer-Bodo est au même prix en avion ou bateau (à l’empreinte CO2 près !).
Bodo-Moskenes = Ferry ; Svolvaer-Bodo = Avion ; le reste des liaisons en Bus.
Certes le bus est moins efficace que la voiture (en terme de flexibilité horaire et lieux), mais le bus permet de mieux s'immerger dans le pays, de tous profiter du paysage, de rencontrer d'autres randonneurs... Bref, le bus se prête bien à une approche de randos en étoiles avec enfants. De plus, il s’arrête et prend partout à la demande, ce qui fait que les horaires ne sont pas garantis. Nota pratique : éviter les transferts le dimanche, la fréquence des bus diminue, les magasins pour se ravitailler sont fermés…


Météo été 2014 indécente

Météo excellente voire indécente pour les Norvégiens. Des pointes établies à 35°, un point bas à 10°, une moyenne autour de 15-20°, relativement peu de pluie, pas de moustique ni de midget. Pas encore de nuit à cette période, ce qui permet de détendre l'axe temporel des randos, de s'adapter à la météo et à la forme des petites.

Equipement retenu

En plus des habits sur nous, nous avions 24kgs à porter pour 21jours à 4 personnes,  répartis sur les 2 parents, ce qui permet de rester mobile durant les transferts et balades (lorsque les clés de l’hébergement ne sont pas prêtes). Les enfants portent un petit sac à dos pour s’habituer au concept avec eau, barres de céréales, doudou, carnet de voyage à remplir avec crayons-feutre-ciseaux-colle. En commun, une pharmacie, corde de 5m pour sécuriser les endroits tendus, cartes 50000èmes boussole, ravitaillement de secours, crème solaire, jeux de cartes. Par personne au global : 2 T-shirt manche courte et 2 manche longue. 1 polaire light et 1 épaisse. 1 pantalon léger convertible en short et 1 type montagne. 1 veste Hardshell. 3 paires chaussettes, caleçons. 1 paire de chaussure de rando + 1 paire de tong, 1 Buff (pour les journées ventées et les nuits lumineuses = bandeau de sommeil).

Nourriture

Hors de prix comme prévu et idem pour les logements. Un pauvre resto de type pizzeria ou burger est inaccessible, du genre 20euros par pizza. Donc courses régulières dans les superettes (hormis à A où il n'y a quasiment rien à acheter), pique-nique systématique au déjeuner et cuisine light le soir. Un bon plan peut-être de prendre une formule breakfast dans les logements, c'est généralement très conséquent et permet de faire sauter le déjeuner (même pour les enfants). Certaines superettes à Bodo ont des barquettes plastiques à remplir de crudités et de poulets ou patates chaudes, ça change des tartines.

Ambiance globale

Excellent pays, Naturel mais pas hostile, Beaucoup de verticalité Alpine et d'horizontalité Mer et Lac apaisant, du jour la Nuit, des lacs, des îles, des sommets, des cabanes. Population sportive et outdoor qui parle quasiment tous anglais, du savoir-vivre partout (peu de déchet dans la nature, zone de café en libre-service quasiment partout en paiement à la caisse sans que le client cherche à arnaquer le vendeur...). En termes de diversité de population, c’est sur le continent que nous avons eu le plus d’échanges avec des locaux ; sur les Lofoten, les personnes rencontrées en rando sont essentiellement françaises ! Il parait que juillet-Aout sont des mois bondés au Lofoten, en fait tout est relatif ; Si un attroupement de 10 personnes à regarder une baleine vous semble énorme, effectivement c’est un pays très dense ;-)
L’ambiance au final est Alpine de type lac de montagne (niveau de la mer aux Lofoten correspond à 2000m dans les Alpes en terme de végétations, type de randos…) mais avec la vue sur la mer en plus !

Des Chiffres inutiles ?

Même si un exercice comptable ne permet pas de résumer un voyage, quelques chiffres peuvent illustrer cette parenthèse hors du temps standard.
Environs 200km à pieds et 2000m+ (c’est hallucinamment faible !), 11 randos, 0 voiture, 18 bus, 6 bateaux, 5 avions (pas top l’empreinte CO2 !), 6 logements en comptant l’Allemagne, 24kgs de bagages pour 4 dont 2 enfants de 4 et 6 ans, 2 adultes un peu plus âgés … le tout sur 21 jours de congés bien occupés.

Epilogue

Dépaysant, Sportif, Zen, en harmonie avec Dame Nature offrant des paysages somptueux aux Lofoten... et compatibles de petits n’enfants qui n’en veulent. Si c’était à refaire : Goooooo
En espérant que cela a fait germer des graines d’apprentis randonneurs dans d'autres familles hésitantes pour le grand nord, ...

Ha det Bra,
JCB

Participants dans cette conversation

  • Invité (Emma)

    Bonjour,

    Vous évoquez la plage de Bunes et son accès depuis/vers Reine en ferry. Savez-vous où je pourrais trouver les horaires desdits bateaux, s'il vous plaît ?
    J'ai l'espoir d'accéder à la page de Bunes à pied, mais compte revenir vers Reine en bateau :)

    Bien à vous,
    E.

  • Invité (Bahia)

    Bonjour,
    aviez-vous des cartes de sentiers ou vous avez improvisé?
    Peut-on louer des vélos, le terrain est-il adapté aux vélos?
    Merci!

  • Bonjour,

    Nous revenons avec ma compagne de 10 jours de trekk aux Lofoten.
    Nous avions cartes papier au 1/50 000 + Carte Gps et nous ne l'avons pas regretté !
    Les sentiers sont très peu et / ou mal balisés et on se perd très vite . Seuls quelques "classiques" sont balisées !

  • Invité (Emma)

    En réponse à: duvernay

    Bonsoir Duvernay,
    Je serais ravie de prendre contact avec vous, car je prépare mon trek pour la fin du mois de juillet !
    A tous hasards, savez-vous comment je pourrais me procurer un GPS à moindre prix ou par location ?
    Bien à vous,
    Emma

  • Bonsoir Emma,

    Oui on peut échanger sur ce voyage , c'est tellement un bon souvenir pour nous.
    De notre côté nous avions tout acheté pour l'occasion ( Gps, carte GPS des Lofoten et cartes papier) , à voir si ça peut servir pour d'autres.
    Contactez moi en MP : nicolas.duvernay@gmail.com

Ajouter un commentaire

Copyright et droit d'auteur

Toute représentation totale ou partielle de ce site ou son contenu (structure générale, textes, sons, logos, images animées ou non), par quelque procédé que ce soit, sans autorisation préalable et expresse auprès des auteurs de Rando-Lofoten, est interdite et constituerait une contrefaçon sanctionnée par le code de la propriété intellectuelle. Tous les textes du site ont été déposées auprès de la SDGL.